"Poétesse"

Publié par Z'll

  Spectacle conté

 Au Mali, "Toubabou, Toubabou"...

 

Sur des voiles s'incarnent des instants de vie.

Destins croisés d'une toubabou à la poursuite de son idéal.

Ces images incarnées émaillent le récit et ouvrent la voix à l'inconnu chantant le présent,

de cette vie africaine si riche et parfois si violente.

Dans ces mots, à l'image du Haîku, Z'll tire des portraits sur des voiles. 

Puisque que, pour elle, danser et écrire sont un même moyen de s'exprimer,

et ça elle aime bien.  

 

 

Cet été on expérimente et on cherche des dates et des lieux où jouer!

 

Conte et lecture :

 

"La lune en parchemin"

Recueils de Poésie.

Textes slamés lors de scène ouverte et de la performance In "Voile du monde"

 

"Baladine"

Recueil de textes écrits au bord des routes du monde, au grès du vent et des rencontres...

 

"L'Afrique t'embrasse"

Carnet de voyage sur le Mali en 2012, quatre mois de voyage et ateliers d'expression à Bamako...

Enfin j'y suis allée et une fois les deux pieds posés sur leur terre, j'ai posé mon regard sur leur âme.

 

"Saltimbanques"

Conte nomade pour petits et grands aux yeux pétillants. Trente minutes d'itinérance et d'initiation d'une jeune aventurière "Galicia" qui pour trouver sa route la prend...

 

Slam:  30 min environ

Histoire contée: Trente minute

 

Avant ces naissances, il y a eu de nombreux voyages ...

 

"Sensible à ..."


Au Pérou, sur l'Altiplano Andin, j'ai co-écrit une pièce de Théâtre sur le Commerce équitable avec le groupe de théâtre de la ville. Cette pièce a été joué au collége puis durant de la Première Quinzaine du Commerce équitable organisé avec les Artisans de la CIAP et l'équipe de la Casa Del Corregidor. 

A Mon retour en France, après un an Voyage en Amérique Latine, j'ai écris mon mémoire de quatrième année de Sciences Politiques sur le Théâtre de l'Opprimé.
A la fin de mes études, j'ai choisi de partir "expérimenter la Vie". 

J'ai choisi  la Rue pour dire mes Premiers Poèmes.

 

 Performances Poétiques

 

« Les Voix de la Rue »,

Festival Internationale de Théâtre de Rue d'Aurillac (2012)


"Deux poétesses de rue viennent vous dire leurs poèmes au coin d'une rue".


Co-Création avec La Zone Rose


« Les Mots en l'Air »

Bamako 2012

 

A la Galerie d'Art La Médina en mars 2012


Performance liée à ma participation au Festival de Littérature Jeunesse

 Organisée par la Médiathéque  La Médina

Bamako (Mali)


« Le Bâton aux Parchemins de la Veuve Souriante »

Toulouse 2012

 

Décembre 2012 à Toulouse pour l'opération « Sourire pour la fin du Monde »

avec le groupe d'Expression de l'Université du Mirail.

En ligne extrait du texte écrit suite à la Performance


Création de « Voile du Monde »

 2013/2014

 

Voile de Mots qui se disent sous une Ombrelle

 

Au festival des "Grands Chemins" en Vallée d'Ax du 31 juillet au samedi 3 Aout. 

En solo, à "Yes We Camp" au Festival Alternatif organisé pour "Marseille, Capitale Culturelle 2013".

A Paris, le 1e Décembre 2013 au Bar du Colombier de Magnanville.   

 

Ecriture:

 

  • Poèmes

 

En bas de page, un extrait du poéme "Puisque".

 

  • Reportage 

 

Participation à un Concours de Reporter pour la Revue XXI, organisé par France Info en octobre 2013. Le Reportage s'intitule « C'est Ca l'Afrique?» 

 

 

Extrait du Reportage en bas de page

 

 Collaboration musicale:

 

  • Avec La Zone Rose : Création de l'émission de Radio « Rimailleur ou ici » diffusée sur RDWA. Voir lien en bas de page.
  •  Concert Avec Djeour Cissokho au "Festival de Jazz In Marciac" en Aout 2011. Concert de Rentrée avec le groupe Allalaké, le 3 septembre 2011, au New Morning à Paris.

  • Set de Poèsie au Musée Nationale de Bamako avec le slameur Camerounais Kalyre, rencontré lors de la "Rentrée Littéraire" à Bamako en février 2012. 

  • Concert avec Pierre Hossein (artiste musicien et comédien) à la Galerie Trotereau, au Festival de Jazz in Marciac en Aout 2012.

 

« C'est ça l'Afrique ? »

 

Au retour d'un voyage de plus de dix milles kilomètres au coeur de l'Afrique noire, j'ai eu

besoin de trouver un coin tranquille, dans une petite maison sur une colline pour raconter et

témoigner.

Que reste t'il d'un voyage ? Que reste t'il de la vie que vous avez rencontré ?

Z'll, Conteuse

Z'll, Conteuse

Voile d'histoires tissées,

« C'est ça l'Afrique» ? (CCA)

 

Au retour d'un voyage de plus de dix milles kilomètres au cœur de l'Afrique noire, j'ai eu besoin de trouver un coin tranquille, dans une petite maison sur une colline pour raconter et témoigner.

Que reste t'il d'un voyage ? Que reste t'il de la vie que vous avez rencontré ?

 

Un chant qui vous a marqué, une image qui vous rappelle une amitié, des mots qui vous ont élevé. Ce tout forme une voile qui se tisse. En l'imaginant, elle se crée.

En 2012/2013, le Mali vit une des plus graves crises humanitaires et politiques de son histoire. Raconter mon voyage avant l'éclatement de la guerre en mars 2012, c'est une manière de témoigner de ce qui vit, existe et persiste actuellement. C'est donner la voix à ceux qui espèrent que leur pays va s'en sortir et trouver la paix.

Le Sahel vit une des plus graves crises que cette région ait connue, une crise alimentaire qui touche huit à dix millions de personnes et une crise humanitaire liée au contexte politique qui a fait se déplacer 270000 personnes. Dans ce contexte mon témoignage n'est qu'une goutte d'eau.

Ma plume et mes ailes choisissent la légèreté, non par désinvolture ni désintérêt mais parce que le véritable savoir qu'ils m'ont transmis se trouve dans leur humanité quotidienne. Ce que j'ai reçu durant ce voyage vaut bien bien plus qu'un coffre d'or et que toutes les dettes dont l'occident se targue d'avoir avec l'Afrique. Ca n'a pas de prix et c'est ce point de vue là que je transmet dans ce reportage.

Le Mali n'a pas toujours été l'un des pays les plus pauvres du monde, il a jadis abrité des empires dont la puissance s'appuyait sur leurs ressources en or. L'Empire du Ghana, qui recouvrait une large partie du Mali actuel, était décrit comme un Royaume où l'or était si abondant que le sol étincelait. A l'époque, l'or s'échangeait de manière très discrète le long du fleuve Niger contre du sel et d'autres marchandises dans un système de « troc muet », aux transactions presque toujours dépourvues de contact direct.

Dans un pays qui a été un Empire avec des mines d'or, leur soleil reste le bien le plus précieux et leur sourire une arme fatale. Le piment donne la couleur, le chant la cadence et les tissus émaillent les rues de joie. Leur rage, il préfère ne pas trop en parler.

C'est avec justesse que je veux traiter ce reportage, ce n'est pas évident mais le jeu en vaut la chandelle. Comme à chaque travail important et passionnant, j'ai la sensation d'avoir allumé un feu, celui qui nourri mon âme, mes recherches et ma vie créatrice.

Un jeu de vérité avec le monde vivant, complexe et pourtant parfois d'une simplicité à couper le souffle quand la réalité fait son entrée, comme elle l'a fait pour moi durant ce voyage.

Je ne mâche plus mes mots parce qu'ils parlent d'eux même, parce qu'ils cherchent l'essentiel, même si parfois on préfère l'oublier. Pourtant quand on l'a, c'est impossible de s'arrêter, ça vous colle à la peau partout où vous aller.

Carnet de voyage "L'Afrique t'embrasse"